Les prises d'anguilles japonaises en 2018-2019 atteignent des niveaux record – Culture japonaise



Les captures domestiques d'anguilles juvéniles destinées à la culture ont chuté à 3,7 tonnes cette saison, son niveau le plus bas depuis 2003, date à laquelle des données comparables sont devenues disponibles, d'après les données de l'Agence de la pêche publiées plus tôt ce mois-ci.
Selon les statistiques commerciales du ministère des Finances, le Japon a importé 11,5 tonnes de jeunes anguilles entre novembre 2018 et mai 2019, soit la deuxième plus forte valeur jamais enregistrée.
Selon les données, toutes les importations provenaient de Hong Kong, ce qui a suscité des soupçons quant à leur origine, Hong Kong ne pratiquant pas la pêche à l'anguille.
Les observateurs de l’industrie et les groupes de protection de l’environnement affirment que la plupart des jeunes anguilles importées de Hong Kong par le Japon auraient pu être importées illégalement de Taïwan, ce qui interdit l’exportation du poisson.
Les importations en provenance de Hong Kong représentaient 75% des anguilles juvéniles introduites dans les étangs d'aquaculture nationaux au cours de cette période.
Les données ont été publiées alors que le Japon se préparait à un pic de consommation samedi, le jour de l'été, appelé "Doyo no Ushi no Hi" (jour du boeuf).
De nombreux Japonais mangent de l'anguille, typiquement grillée à la sauce de soja douce, ce jour-là, afin d'honorer la conviction de longue date selon laquelle la consommation d'anguille aide le corps à résister à la chaleur estivale.
Améliorer la transparence et la traçabilité des transactions internationales afin de préserver les populations d'anguilles fera l'objet de discussions lors de la réunion de la Convention de Washington qui se tiendra le mois prochain à Genève, en Suisse.
L'agence a déclaré que la capture de jeunes anguilles durant la période 2018-2019 était "extrêmement pauvre". Elle n’a atteint que 13% de la plus grosse capture de 27,5 tonnes enregistrée au cours de la période 2005-2006.
Selon l'agence, le record précédent était de 5,2 tonnes pour la saison 2012-2013.
D'autres pays, dont la Chine, ont enregistré des prises moyennes cette saison, et les raisons pour lesquelles le Japon connaît des niveaux historiquement bas restent à préciser, ont-ils déclaré.
Selon les autorités de police européennes et d'autres sources, le braconnage et la contrebande sont en hausse, avec plus de 15 millions de jeunes anguilles de la région saisies depuis l'automne dernier. Il est possible que beaucoup d'anguilles de ce type se frayent un chemin sur le marché japonais après avoir été passées en contrebande et élevées en Chine, a déclaré l'agence.

Laisser un commentaire