Le plus haut barreau japonais demande l'autorisation du mariage homosexuel – Culture japonaise



Au Japon, un groupe de juristes réputés a appelé jeudi le gouvernement et le parlement à légaliser le mariage homosexuel en révisant les lois pertinentes.
Le système juridique actuel "enfreint la liberté du mariage et enfreint la Constitution, qui stipule que tous les citoyens sont égaux devant la loi", a déclaré la Fédération japonaise des associations de barreaux dans une première déclaration du genre publiée à ce sujet.
Tous les individus ont la liberté de décider s'ils se marient, ainsi que de qui et quand ils se sont mariés en vertu de la Constitution du Japon, et l'exclusion des unions homosexuelles va à l'encontre du principe d'égalité humaine, a indiqué le communiqué.
L'article 24 de la Constitution dispose que le mariage "ne doit être fondé que sur le consentement mutuel des deux sexes". La fédération a déclaré que la notion de mariage entre personnes de même sexe dépassait le cadre des hypothèses au moment de la promulgation.
La fédération a publié cette déclaration après avoir reçu en 2015 une plainte pour violation des droits de l'homme émanant de 455 homosexuels et d'autres personnes de tout le pays.
A la suite de la publication de cette déclaration, Akiyoshi Tanaka, 41 ans, de la préfecture de Kagawa, a tenu une conférence de presse avec son partenaire de même sexe, Yuki Kawata, 34 ans, et a déclaré qu'il espérait que davantage de personnes en seraient informées.
La réalisation du mariage de même sexe était un sujet de discussion au cours de la campagne pour les élections à la chambre haute de dimanche, a déclaré Tanaka.
"Le moment est venu de renouveler le système matrimonial conformément à notre époque", a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire