Culture Japonaise

Le Japon est une culture ancienne et remarquablement unique. Cela s’explique souvent par son isolement en tant que pays insulaire à forte population. Le Japon a été influencé par l’Asie, l’Europe et l’Amérique, mais chaque nouvelle idée étrangère prend rapidement des dimensions japonaises jusqu’à ce qu’elle se transforme en quelque chose de distinctement japonais. La culture a également été influencée par le paysage, notamment par des facteurs aussi divers que les tremblements de terre et les poissons.
Voici quelques exemples de la culture japonaise.

Nourriture japonaise

La cuisine japonaise comprend des milliers de plats qui représentent l’une des grandes traditions culinaires du monde, associée à des méthodes de préparation, une esthétique, des ingrédients, des goûts, des coutumes et des manières différentes.

Onsen

Onsen sont des bains chauds japonais qui sont entourés d’un certain nombre de coutumes et de traditions. Le Japon est extrêmement actif sur le plan géothermique et on trouve des sources d’eau chaude naturelles dans tout le pays. Onsen est l’un des grands passe-temps nationaux du Japon.

Kimono

Le kimono est un type de vêtement traditionnel japonais composé de couches de robes en soie, en brocart de soie ou en satin tissé. Ils sont assez chers, mais étaient autrefois considérés comme des vêtements de tous les jours au Japon. En conséquence, les Japonais ont historiquement pris grand soin de ne pas endommager leurs vêtements. Les tissus de kimono étaient généralement recyclés à maintes reprises jusqu’à ce qu’ils soient finalement utilisés comme jouets et objets artisanaux. Dans les temps modernes, les kimonos sont considérés comme des vêtements de cérémonie et se déclinent en des dizaines de types qui varient en formalité, coût et fonction. Par exemple, il existe des kimonos spéciaux pour les jeunes femmes célibataires, les mariées et les geishas.

Manga

Le manga est un genre artistique et un format littéraire remarquablement populaire auprès de tous, des enfants aux personnes âgées au Japon. Ils couvrent autant de sujets que la fiction ordinaire, des histoires d’affaires à la science-fiction. Manga a à la fois des fans hardcore qui y consacrent une grande partie de leur temps libre et des lecteurs occasionnels qui s’y adonnent de temps à autre.

Temples & Sanctuaires japonais

Le Japon compte environ 100 000 sanctuaires shintoïstes et 80 000 temples bouddhistes. Certaines sont des merveilles architecturales tandis que d’autres sont des endroits tranquilles du quartier qui offrent des cérémonies, des rituels et des festivals à leurs communautés.

Hanami

Hanami, littéralement “observation des fleurs”, est la tradition japonaise d’organiser des fêtes sous les cerisiers en fleurs quand ils fleurissent. Le terme peut aussi s’appliquer aux fleurs de prunier qui fleurissent par temps beaucoup plus froid. Les cerisiers en fleurs sont un symbole de la culture japonaise qui a été célébrée d’innombrables façons par l’art, la musique, la littérature et le cinéma. Le format des fêtes hanami est assez simple, on s’allonge un tapis sous les arbres et on prend des collations et des boissons. Hanami va des conversations tranquilles de l’après-midi aux grands événements avec divertissement et musique.

Architecture japonaise

Les bâtiments traditionnels japonais étaient pour la plupart en bois. Les charpentiers japonais ont développé des techniques avancées et ont parfois construit de grandes structures en bois sans utiliser un seul clou. Au Japon, l’architecture a évolué selon des lignes uniques qui reflétaient des idées religieuses et esthétiques ainsi que des préoccupations pratiques comme le temps et les tremblements de terre. L’architecture japonaise, à la fois traditionnelle et moderne, est à voir.

Festivals japonais

Chaque temple et sanctuaire de quartier au Japon organise au moins un festival annuel, ce qui signifie qu’il y a plus de 100 000 festivals chaque année à travers le pays. Les festivals japonais vont des compétitions de danse aux rituels qui impliquent des feux à grande échelle. Ils offrent une vue intéressante sur la vie japonaise.

Cérémonie du thé

La cérémonie du thé est la poursuite d’un idéal esthétique dans l’humble acte de préparer, servir et apprécier le thé.

Films japonais

Le Japon produit des films depuis près de 120 ans et sort actuellement plus de 400 films chaque année. Les films japonais tels que Rashomon, Seven Samurai et Tokyo Story sont largement considérés comme les meilleurs films jamais réalisés.

Thé vert

Le Japon a fait beaucoup avec la feuille de thé. Il existe des centaines de variétés distinctes de thé vert japonais. Chaque type de thé est cultivé, récolté, calibré, séché et préparé de différentes façons qui produisent une tasse de thé complètement différente.

Kabuki

Le Kabuki est un type de théâtre traditionnel de danse et de théâtre dramatique qui était autrefois une forme populaire de divertissement typiquement située dans les quartiers de loisirs. Tous les rôles d’une pièce de théâtre kabuki, y compris les personnages féminins, sont traditionnellement interprétés par des acteurs masculins. À l’époque d’Édo, il était courant que les spectacles kabuki durent toute la nuit et les acteurs étaient les plus grandes célébrités du pays. Les acteurs prennent le nom de scène de leur professeur qui est souvent leur père ou leur grand-père. Les familles d’acteurs sont connues pour préserver le même style, le même esprit et les mêmes techniques de jeu depuis des centaines d’années.

Inclinaison

Le Japon a une riche tradition de salutation, de rituels, de cérémonies et d’excuses. Il y a plusieurs styles d’arcs qui vont d’un salut décontracté à des excuses sincères et dramatiques.

Kawaii

La culture japonaise a plusieurs esthétiques uniques, mais dans les temps modernes, on se distingue comme le plus populaire, le sens japonais du mignon connu sous le nom de kawaii. L’esthétique kawaii peut être vue dans les produits, la publicité, les médias et même dans les temples. Cela se voit aussi dans le comportement, la mode et tout ce que vous pouvez imaginer. Le Japon adore les trucs kawaii.

Izakaya

Izakaya sont des pubs japonais que l’on trouve en grand nombre dans tout le pays. A la campagne, ils sont souvent la seule vie nocturne de la ville. Dans les villes, ce sont des endroits populaires pour commencer une soirée qui peut évoluer vers le karaoké et d’autres options de vie nocturne.

Miko

Les Miko sont des jeunes filles de sanctuaires qui jouent un rôle important dans les rituels et le fonctionnement des sanctuaires shintoïstes. Ils ont un passé mystérieux et, historiquement, ils ont été impliqués dans ce que l’on pourrait qualifier de magie et de sorcellerie.

Masques japonais

Le Japon possède des dizaines de masques traditionnels pour le combat, le théâtre, les rituels et les célébrations. La vie moderne au Japon est également remplie de masques médicaux.

Bonbons Japonais

Lorsque le Japon s’est ouvert au commerce occidental dans les années 1850, les bonbons ont été l’un des premiers produits occidentaux à se répandre. Il n’a pas fallu longtemps avant qu’il y ait des usines de bonbons dans tout le pays et bientôt le Japon a eu d’innombrables variétés uniques de bonbons. Ce processus n’a fait que s’intensifier dans les temps modernes, car l’industrie japonaise des bonbons est devenue très compétitive avec de nouvelles saveurs et innovations qui semblent sortir chaque semaine. Le Japon a également des centaines de bonbons classiques qui ont beaucoup de valeur nostalgique.

Jardins japonais

Le Japon a des douzaines de styles de jardins uniques qui sont liés à d’autres éléments de la culture japonaise tels que le bouddhisme, la cérémonie du thé et l’esthétique japonaise. Il s’agit notamment des rocailles sèches japonaises, des jardins de thé, des jardins d’étang et des jardins de promenade. Le Japon a également développé un certain nombre de techniques intéressantes telles que l’intégration du paysage et de l’architecture environnante dans un aménagement de jardin, un style connu sous le nom de paysage emprunté.

Mode japonaise

La mode japonaise comprend les vêtements traditionnels, les créateurs modernes, les modes de rue et les sous-cultures de la mode. Certains sont des déclarations d’individualité tandis que d’autres sont des symboles de tradition, de statut ou d’appartenance à un groupe. Ensemble, ils font du Japon un endroit intéressant pour les gens qui nous regardent.

Sumo

Le sumo est autant culturel que sportif. Par exemple, il est associé à des rituels tels que la purification de l’anneau par chaque lutteur avec du sel. Les lutteurs de sumo sont tenus de vivre un style de vie traditionnel et de s’habiller de façon traditionnelle en tout temps.

Tatami

Les tatamis sont des tapis mous que l’on trouve dans les maisons japonaises, les temples, les sanctuaires et les commerces comme le ryokan. Ils font partie intégrante du mode de vie traditionnel japonais qui consiste à s’asseoir et à dormir à même le sol. Pour cette raison, il est courant pour les nouvelles maisons et appartements d’avoir une seule chambre tatami. Les nouveaux tatamis ont une odeur douce qui a tendance à évoquer la nostalgie.

Baguettes ou Ohashi en japonais

Les baguettes japonaises, ou ohashi en japonais, sont généralement faites de bois ou de bambou. Ils sont plus courts et arrivent à un point plus aigu que les baguettes chinoises. Le Japon possède un ensemble unique de manières et de coutumes en matière de baguettes.

Karaoké

Le karaoké est apparu pour la première fois au Japon dans les années 1970 et les grands karaokés à plusieurs étages avec cabines privées étaient courants dans les villes japonaises au milieu des années 1980. Le karaoké est assez vieux pour qu’il commence à ressembler à une activité traditionnelle japonaise. Néanmoins, le karaoké reste une option de vie nocturne vivante et populaire. Le Japon dispose d’un nombre incroyable de salles de karaoké avec des quartiers importants tels que Shinjuku qui supporte des dizaines de grands complexes karaoké.

Mikoshi

Si vous voyagez au Japon au travers de l’agence de voyage Titiranol, les Mikoshi sont des taxis des dieux qui peuvent peser plusieurs tonnes et sont transportés par des équipes de bénévoles lors de festivals japonais. La coutume du port du mikoshi a commencé en période d’épidémie et de désastre. On pensait qu’en portant des divinités dans les rues, on pouvait redonner de la chance à une ville. Aujourd’hui, les mikoshi sont une caractéristique commune des festivals japonais et le port du mikoshi est considéré comme un rite de passage pour les jeunes au Japon. L’énergie, le sacrifice et le travail d’équipe nécessaires pour transporter le mikoshi créent un sentiment de communauté. Les équipes de mikoshi de quartier ont tendance à être très compétitives et peuvent faire rebondir le mikoshi dans les airs pour montrer qu’elles ont plus d’esprit que la compétition.

Kami

Les Kami sont les divinités de la religion Shinto du Japon. On dit qu’ils sont au nombre de huit millions, mais c’est une vieille façon de représenter l’infini. Kami sont une bande intéressante.

Littérature japonaise

La littérature japonaise fait son apparition au VIIIe siècle avec un recueil de poèmes appelé le Manyoshu. La collection comprend la plus ancienne description connue au monde du voyage dans le temps, l’histoire d’un pêcheur qui sauve une tortue de mer et qui est récompensé par un voyage dans un palais sous la mer. Lorsque le pêcheur revient dans son village, il est surpris de constater que 300 ans se sont écoulés et que tout ce qu’il a connu est mort. Il s’agit d’un vieux conte étrange qui constitue un excellent point de départ pour la littérature japonaise, l’une des grandes traditions littéraires du monde.

Service

Le Japon a un certain nombre de pratiques de service à la clientèle qui sont raisonnablement uniques, comme la pratique de crier “irasshaimase” pour accueillir les clients. Les différences de service représentent un peu de choc culturel pour les visiteurs mais sont un des charmes de la culture.

Jizo

Jizo est un kami qui est considéré comme un protecteur des enfants dans l’au-delà. Il prend de nombreuses formes mais est souvent représenté comme une jolie petite statue de moine. Ces statues sont populaires et se trouvent en grand nombre dans toutes les régions du Japon. Les gens s’occupent des statues de jizo en hiver en leur donnant des bavoirs, des chapeaux et parfois des foulards.

Bento

Bento est la culture japonaise des boîtes à lunch. La coutume de l’emballage du bento a commencé au 13ème siècle avec la popularité des fêtes en plein air pour célébrer la floraison des fleurs et les phases de lune. Le Bento est devenu d’autant plus courant que le Japon s’est industrialisé et que les gens passaient plus de temps loin de chez eux dans les usines et les bureaux. Ils sont maintenant considérés comme un format important de la cuisine japonaise et ont plusieurs variations intéressantes telles que Kyaraben, bento conçu pour ressembler à des images.

Riz japonais

Le riz japonais est une variété à grains courts légèrement collante. Le riz est très respecté au Japon et suscite beaucoup de passion. Environ 85% des exploitations agricoles japonaises produisent du riz et les rizières ont agréablement transformé la campagne japonaise.

kyudo

Le Kyudo est l’art japonais du tir à l’arc. C’est l’un des plus anciens arts martiaux du Japon et il est antérieur au Samouraï. Les arcs utilisés en Kyudo, connus sous le nom de yumi, sont exceptionnellement longs et ont une forme asymétrique. Le Yumi est né au IIIe siècle av. J.-C. Il s’agit d’un arc extrêmement puissant et un peu difficile à manier. Par conséquent, le Kyudo n’est généralement pas enseigné avant l’âge de 15 ans.

Danse Yosakoi

Yosakoi est une danse moderne de festival qui est basée sur des influences plus anciennes telles que l’Awa Odori. Il a un format flexible qui permet aux équipes de chorégraphier leurs propres danses pour les compétitions. Cela a fait du yosakoi une danse populaire et pratiquement toutes les universités et collèges du Japon ont une équipe. Il est également courant pour les organisations communautaires et les entreprises d’avoir une équipe yosakoi. Les festivals de danse yosakoi ont tendance à être vivants et originaux, car chaque équipe intègre des éléments de la culture de sa ville natale dans ses costumes et ses spectacles.

 

Maisons japonaises

Les maisons japonaises traditionnelles ont des caractéristiques charmantes telles que les paravents shoji, les planchers tatami et les fusuma qui représentent un style de vie unique. Il est courant pour les maisons et les hôtels modernes au Japon d’incorporer des caractéristiques traditionnelles car elles restent populaires.

Ryokan

Les Ryokan sont des auberges traditionnelles japonaises qui n’ont pas beaucoup changé depuis l’ère Edouard. Ils représentent une chance de découvrir l’architecture et la culture traditionnelles japonaises.

Futon japonais

Les futons japonais sont des matelas relativement minces conçus pour être posés sur des planchers de tatamis la nuit et rangés le jour. Ils permettent aux chambres d’être polyvalentes lorsque vous rangez votre lit dans la journée. Les futons font également partie du mode de vie traditionnel du Japon qui consiste à vivre, manger et dormir près du sol.

Origami

L’origami est l’art japonais du pliage du papier. Il est enseigné dans les jardins d’enfants au Japon et est une compétence commune. Dans certains cas, les origamis sont utilisés lors de cérémonies telles que les mariages, en particulier les symboles propices tels que la grue.

Kendo

Le Kendo est un art martial basé sur des techniques japonaises de maniement du sabre dont l’histoire remonte à au moins 800 ans. Il se pratique avec une épée de bambou en armure et un hakama. On estime que 1,66 million de personnes au Japon ont un certain niveau d’entraînement au kendo.

Trains au Japon

Au Japon, les passagers parcourent 260 milliards de kilomètres en train chaque année. En comparaison, les Américains parcourent 10,3 milliards de kilomètres en train malgré une population plus importante. Prendre le train est une routine quotidienne au Japon qui a changé le pays de nombreuses façons. Par conséquent, les autoroutes de Tokyo sont plus étroites que celles des petites villes nord-américaines comme Toronto. Les trains ont également eu un impact sur le mode de vie des Japonais. Par exemple, le fait qu’il est relativement rare de se rendre au travail en voiture au centre-ville a tendance à stimuler la vie nocturne.

Mama Chari

Mama Chari, littéralement “le chariot de la mère”, est un vélo à l’ancienne qui reste le vélo de choix au Japon. Il s’agit généralement d’un engrenage simple avec un panier et un système de serrure intégré. Mama Chari est pratique pour le style de vie japonais qui consiste à se rendre à la gare le matin et à revenir le soir avec quelques courses quotidiennes.

Le baseball au Japon

Le Japon joue au baseball depuis plus d’un siècle. C’est un sport courant pour les enfants qui devient très compétitif à l’école secondaire. Les championnats nationaux des écoles secondaires du pays en été attirent une foule énorme et une couverture télévisée. Le Japon possède une ligue professionnelle connue sous le nom de Nippon Professional Baseball avec 12 équipes et une équipe nationale très performante connue sous le nom de Samurai Japan. Les matchs de baseball au Japon ont beaucoup d’ambiance, en particulier dans les villes où les supporters sont très durs comme Osaka.

Shodo

Shodo est l’art japonais de la calligraphie. La plupart des Japonais l’ont étudié et l’apprécient. La confiance et la fluidité d’un calligraphe se manifestent dans chaque œuvre. C’est considéré comme un exercice presque spirituel qui a été fortement influencé par le bouddhisme zen.

Yukata

Les Yukata sont des peignoirs traditionnels en coton que l’on porte souvent dans les festivals d’été. Bien qu’ils aient la forme d’un kimono, ils sont très différents. Par exemple, les kimonos sont des tenues de cérémonie coûteuses et les yukata sont à peu près aussi formels que les pyjamas. Il est courant pour les hôtels au Japon de fournir des yukata aux clients qui peuvent être portés dans des endroits publics limités tels que le onsen de l’hôtel. Certains hôtels interdisent le yukata dans les restaurants des hôtels, mais il est courant que les clients l’ignorent parce que le yukata est assez formel pour le petit déjeuner.

Voitures japonaises

Le Japon abrite plusieurs des plus grandes sociétés automobiles du monde et il est juste de dire que les Japonais sont passionnés par leurs voitures. A Tokyo, il est courant pour les familles d’avoir une voiture qu’elles n’utilisent que le week-end car le train est la norme. La personnalisation automobile est populaire, comme en témoignent les voitures élaborées exposées au Salon de l’auto de Tokyo, un événement de l’industrie de la personnalisation qui a eu lieu en janvier. Il est courant de voir des voitures assez uniques circuler dans les rues nocturnes des villes et banlieues du Japon.

Bonenkai

Bonenkai est une tradition de fêtes de fin d’année au Japon. Le terme peut être littéralement traduit par “oublier la fête de l’année”. Dans les entreprises, ces fêtes sont généralement structurées par des discours et, dans certains cas, des représentations. Il est également courant pour les équipes et les amis d’organiser des bonenkai, ce qui fait de décembre la saison des fêtes la plus occupée au Japon.

Kaiseki

Kaiseki est un bon repas multi-plats qui peut inclure plus d’une douzaine de petits plats esthétiques. Dans de nombreux cas, les plats kaiseki sont la création originale d’un chef. En conséquence, il tend à devenir un peu mystérieux, même pour les Japonais qui peuvent aussi le trouver exotique. Bien qu’il soit typiquement très original, le kaiseki suit des traditions qui incluent des dizaines de catégories de plats qui sont généralement servis dans le même ordre.

Yurei

Yurei est le mot japonais pour fantôme. Le Japon a d’innombrables histoires de vieux fantômes qui sont typiquement terrifiantes, tristes ou les deux. Dans le passé, ces histoires étaient souvent prises au sérieux et les fantômes étaient blâmés pour les catastrophes et les malheurs. En conséquence, le gouvernement et les individus riches ont occasionnellement dépensé de grosses sommes d’argent pour construire des temples afin d’apaiser les esprits en colère qui ont été blâmés pour diverses tragédies.

Shotengai

Shotengai est un style de rue commerçante qui est souvent couverte par un toit. Presque toutes les villes du Japon ont au moins un shotengai et elles sont généralement remplies d’anciennes entreprises familiales. Le plus souvent, les entreprises d’un shotengai représentent une gamme complète de services qui comprennent les épiceries, les magasins de vêtements, les pharmacies, les salons de coiffure, les cafés et les restaurants. La plupart d’entre eux ont un air des années 1980.

Bonsaï

Le Bonsaï est l’art japonais de faire des arbres miniatures esthétiques conçus pour ressembler à des arbres de taille normale. Remarquablement, les arbres utilisés ne sont pas génétiquement nains mais sont maintenus petits par la taille et d’autres techniques. Les bonsaïs peuvent atteindre des centaines d’années d’âge tout en restant petits.

Owarai

Owarai est un terme général pour les comédies japonaises qui sont conçues pour être présentées debout ou à la télévision. La comédie japonaise a un style unique qui est lourd sur le burlesque, le jeu de mots et la sottise générale.

A l’image d’autres pays comme le Mexique ou le Brésil par exemple, le Japon dispose d’une culture et d’une identité forte. Le site Maihime.fr va vous aider à plonger dans cette culture japonaise !

Bonne lecture.